Catégorie: Chant/Danse
Éditeur: Editions MARRIMPOUEY - Pau
Pages: 137
Bibliothèque: Château de Mauvezin
Localisation: Armoire 2 - Étagère 3
Année: 1971
N° catalogue: 782.MON.REC

Résumé

En gascon.

Né à Mont-de-Marsan le 13 Juillet 1879, Louis de Monck d'Uzer, cet aristocrate aux goûts simples, passa ses vacances de jeunesse au château de Marquebielle, à Saint-Cricq en Chalosse, auprès des paysans qu'il aimait, et qui lui communiquèrent le parler gascon. Avec son grand-père, amoureux du terroir et de ses habitants, il sillonna le pays à cheval ou en charrette anglaise, et apprit à connaître ses us et coutumes.

Médecin, il s'installa à Mont-de-Marsan, où il remplaça le Docteur Despagnet, célèbre médecin des pauvres, et suivit son exemple, multipliant les actes de dévouement et de générosité. Comme il aimait les lettres et le peuple d'un même amour, il voulut les faire se rencontrer : c'est dans cet esprit qu'il créa " Les genêts d'Or ", troupe de théâtre et société d'Education Populaire, dont le but était de développer le sens artistique et le goût littéraire des Montois, en montrant pour eux des pièces de théâtre, principalement au profit d'œuvres sociales ou de bienfaisance. La troupe prit vite de l'ampleur et se trouva très sollicitée, et Monck d'Uzer écrivit pour elle. Car Monck d'Uzer était aussi écrivain, félibre et poète : pour les Genêts d'Or, il composa des Revues Montoises, des chansons en vers français, des fantaisies gasconnes, des saynètes bilingues ... Ce cadet de Gascogne fougueux, ce Landais fervent, écrivit plus de cinquante chansons en vers gascons, sur des airs connus. Lauréat des Jeux Floraux de Toulouse, membre de l'Académie gasconne, de l'Ecole de Gaston Fébus, de la Société des Auteurs et Compositeurs, il fit pourtant imprimer très peu de ses œuvres, et refusa les Palmes académiques tout comme il avait décliné l'offre de la Légion d'honneur, pour services rendus.

Homme d'honneur et de coeur, il demeura aussi toute sa vie un homme simple : René Durou, son ami et fidèle interprète troupier et gascon, fit paraître à Pau, chez Marrimpouey, Le Recoelh des Cantes Landeses Trufandères dou Doctor d'Uzer, dit Louisot de Marquebielle. De son vivant, Monck d'Uzer publia : Passé au bleu, pièce en vers de 1926, En chasse, fantaisie gasconne aux éditions Chabas en 1930, A la pêche, saynète bilingue aux éditions Jean Lacoste en 1950 (sous les pseudonymes variés de Louis de Monck, Louis d'Uzer, Docteur d'Uzer, Louisot, Louisot de Marquebielle).